Nos Actualités

Je fais un don

Promouvoir le « vieillir citoyen »

06/11/2017



« Mes choix dans mes rapports aux autres et mes choix professionnels ont toujours été guidés par des valeurs humanistes qui ont trouvé leur terreau dans mon enfance. Après un parcours de professionnelle sociale en hôpital (psychiatrie infanto-juvénile, pédiatrie, maternité, planning familial, …), je suis devenue directrice de l’EHPAD de Maromme il y a 11 ans, et des EHPAD de Notre Dame de Bondeville et de Montville depuis 2011, situés en Normandie.

Cette formation de base et cette expérience de terrain m’ont forgé de fortes convictions sur les valeurs citoyennes. Ces valeurs m’ont suivie dans mon nouveau métier auprès des âgés où le combat est celui de promouvoir le « vieillir citoyen ».

Les établissements ne sont pas uniquement des lieux sanitaires. Ce sont aussi des lieux de vie.

Toute personne, même malade, reste une personne à part entière, quel que soit son âge. Quoi qu’on en pense, les personnes âgées gardent beaucoup d’envies et de vie et souhaitent vivre près des autres, de la ville et du bruit.

Mon objectif a alors consisté à travailler sur le changement de regard sur nos aînés.

Pour cela, nous avons mené de nombreuses actions de médiation culturelle avec les résidents : expositions de photographies, écritures de livres, création de spectacles…pour donner une image positive de nos aînés et réconcilier les générations.

Quand on essaie de changer, de bousculer les représentations et de lever les tabous, au début, les regards sont dubitatifs. Et le soutien de la Fondation a été crucial pour donner des crédits indispensables aux réalisations, mais aussi pour donner du crédit !

L’effigie de cette vision avant-gardiste est sans aucun doute l’EHPAD du Villâge des Aubépins qui a été largement soutenu par la Fondation dans ses grands axes.

Implanté en plein cœur de Maromme, le lieu est construit sous la forme d’un village avec une rue commerçante accueillant une brasserie, un salon esthétique, un salon de coiffure, un point couture, une salle d’exposition et une place de village. Chaque résident possède une boîte aux lettres, un numéro de rue. La domotique bien pensée, leur permet de conserver la liberté d’aller et venir tout en assurant une protection discrète pour ceux présentant des troubles de la mémoire. Ainsi, le lieu favorise les liens sociaux et intergénérationnels. La place des familles y est très développée et une très belle chambre d’hôte peut les accueillir si elles habitent loin.

Nous devons nous montrer avant-gardistes, persévérants et exigeants dans les projets à destination des personnes âgées ! Chacun doit pouvoir être acteur et citoyen de son propre destin, quel que soit son âge. C’est exactement l’enjeu de +de Vie. Au travers de cette opération, la Fondation, c’est l’énergie qui permet l’accomplissement du rêve, l’accompagnement de la sensibilité et de la vie qui continuent d’animer les personnes âgées, leurs proches, et les salariés, c’est l’espoir collectif que demain sera encore mieux. »

Marie-Pascale Mongaux-Masse, très impliquée dans l’action de la Fondation et membre de son Comité d’Orientation depuis 2014, a témoigné lors d’une des émissions « 300 Chœurs pour la Vie » sur France 3.

Share on Facebook0Share on Google+0